Mavic a trouvé un repreneur !

Mavic sauvé par Bourrelier Group

 

Choisi par le tribunal de commerce de Grenoble parmi les 14 repreneurs potentiels, Bourrelier Group va entreprendre de ressusciter la prestigieuse marque de Saint Triviers. Selon les juges du tribunal, le projet présenté apparaît solide et financé sur ses fonds propres par un groupe français autrefois propriétaire de Bricorama. Une bonne nouvelle pour les amateurs de cyclisme qui avaient du mal à faire leur deuil de l’un des plus fameux labels dans le domaine des roues et des jantes.

 
Représenté à la barre du tribunal de commerce de Grenoble par ses deux Directeur Généraux, Yoann et Jean-Michel Bourrelier, Bourrelier Group s’est finalement vu choisi pour la reprise de Mavic. Leader historique sur le marché des roues et jantes de vélo, Mavic connaissait depuis plusieurs années déjà de sérieuses difficultés structurelles et financières. Au point de se retrouver placé en redressement judiciaire avec menace de liquidation faute de repreneur.
Cette menace, prise très au sérieux par les personnels et l’intersyndicale, vient heureusement de s’estomper avec l’annonce de la reprise de la marque et de ses ateliers de Saint-Triviers par un groupe familial aux ressources claires et solides. Mavic est aujourd’hui sauvé, son site de production historique préservé mais seulement 105 emplois sur les 250 que comptait la marque seront conservés. Quant au second site de production, situé à Annecy, il n’en est plus question.
Créée en 1889, la marque Mavic était devenue un label internationalement reconnu pour la qualité de ses productions. Essentiellement des jantes, des moyeux et des roues de vélos.
 
Lire la suite de l'article sur : topvelo.fr

commentaires (0)