SUPERTEST Canyon Ultimate CF EVO Disc

L’Evo passe au disque

 

Le concept Evo

Le concept Evo par Canyon est simple. Proposer le vélo de route de série le plus léger possible sans renoncer au rendement et à la sécurité. Avec ses 4,9 kg, le premier Evo parvenait pour la première fois à ce compromis ô combien difficile et contradictoire.
Car s’il est tout à fait possible de descendre la masse d’un vélo de route sous les 5 kg, parvenir à conserver un comportement efficace est bien plus difficile. À ce sujet, je peux vous affirmer que la plupart des vélos de moins de 6 kg que j’ai essayés ces 10 dernières années étaient moins performants que ceux dont la masse se situait aux alentours de 7 kg.
Mais je vous l’accorde, ça en jette le dimanche matin d’avoir le vélo le plus léger du groupe, et vous comprendrez que les propriétaires de ces machines se gardent bien de dire que leur vélo n’avance pas. Peut-être même ne s’en rendent-ils pas compte, aveuglés par « l’effet » que leur procure leur vélo ultraléger.

Des chiffres

Avec 675 grammes pour le cadre et 285 grammes pour la fourche, l’Evo est toujours extrêmement léger, malgré le passage au freinage disque. La forme globale est identique au SLX, Canyon a travaillé sur la quantité de résine et le lay-up de carbone pour alléger au maximum son cadre Ultimate. Le résultat est un rapport masse/rigidité évidemment supérieur au SLX.
Une étude d’un vélo à disque ultraléger qui ne date pas d’hier puisqu’en 2008, Canyon présentait un prototype de vélo à double frein avant à disque à 6,8 kg. Son nom : le Projekt 6.8.
Si le premier Evo était à patins, l’Evo Disc concrétise la première volonté de Canyon d’un vélo à freinage disque ultraléger. Il est le descendant direct du Projekt 6.8.

Lire la suite de l'article sur : topvelo.fr

commentaires (0)