Scott Addict RC Pro

L’Addict revient au sommet

Le Scott Addict en a fait rêver plus d’un. Prenant la relève du très apprécié CR1, il y maintenant plus de 10 ans, l’Addict était à sa sortie le vélo de route le plus léger du marché, avec une masse de 5,9 kg. Une machine qui était considéré comme la meilleure pour grimper. On se souvient de l’équipe Saunier Duval, notamment.
Mais au fil des ans l’Addict a quelque peu perdu ce caractère de pur coursier exclusif, pour s’adoucir et se tourner vers les cyclosportifs, laissant la course au Foil. Un Addict qui avait donc perdu son intérêt, mais voilà que cette dernière version pourrait inverser la tendance…
 
 

Un cadre carbone très rigide et aérodynamique

C’est en optant pour de la fibre de carbone à très haut module associée à un moulage EPS (technologie que Scott appelle HMX) que Scott se permet d’annoncer une rigidité près de 15% supérieure au précédent modèle. Un précédent modèle qui ne nous avait absolument pas convaincu lors de son lancement, faisant entrer l’Addict dans la catégorie des machines « ni course, ni endurance ».
Scott a complètement changé la donne, tant sur les lignes que sur la technique.
La forme des tubes « Airfoil » s’inspire très largement de celles qu’on retrouvait déjà sur le Foil, garantissant à l’Addict un aérodynamisme très performant dans la catégorie des vélos dits de « montagne ».

 
 

Une intégration de premier ordre

C’est un fait, Scott a effectué un grand travail sur l’intégration de la câblerie, tant dans le cadre que dans le poste de pilotage. Un travail entre Scott et Syncros, sa marque de composants.
Syncros qui bénéficie maintenant de ses propres ingénieurs et qui a développé toute une gamme d’accessoires, du poste de pilotage à la selle.
L’intégration sur l’Addict commence par l’adoption d’un roulement supérieur de direction d’1pouce 1/4 au lieu du traditionnel 1/8. Plus petit, donc plus aéro, mais aussi plus de place pour faire passer la câblerie. On retrouve la rigidité perdue avec un lay-up spécifique.
Une câblerie qui chemine donc dans le cintre et qui passe dans le cadre via la douille de direction et par un ingénieux capot de potence amovible.
Notez que tout cela est aussi permis par l’adoption d’un pivot de fourche excentrique, qui est décalé de 3mm par rapport au roulement inférieur ! La câblerie a donc toute la place de passer sur la partie avant de la douille de direction. Notez que contrairement à la plupart de ses concurrents, l’intégration de la câblerie est disponible aussi bien pour les groupes électriques que mécaniques.

Scott a aussi intégré le serrage de la tige de selle. Celui-ci ne pèse que 12 grammes et n’exerce qu’une faible pression, ce qui a permis d’abaisser la masse de la tige de selle à 142 grammes.

 

Retrouvez la suite de cet article sur topvelo.fr

commentaires (0)