Zoom sur nos cyclosportives : La Paris-Nice Challenge avec Pierre Micheau

 

Avec le retour des cyclosportives, nous vous proposons une nouvelle rubrique sur notre blog. Aujourd'hui plongez à l'intérieur du PARIS-NICE CHALLENGE de notre responsable com' Pierre Micheau.

 

<< 24 heures avant les professionnels de Paris-Nice, nous avons eu la possibilité de rouler sur le parcours qu’empruntera le peloton professionnel le lendemain >>

 

Beaucoup d'appréhension avant le départ. N'importe quel cycliste amateur ressens cela à l'approche d'un événement aussi marquant. Tout comme Paris-Roubaix Challenge et Liège-Bastogne-Liège Challenge, Paris-Nice Challenge offre la possibilité aux cyclistes amateurs d’être au plus près d’une course professionnelle mythique.

24 heures avant les professionnels de Paris-Nice, nous avons eu la possibilité de rouler sur le parcours qu’empruntera le peloton professionnel le lendemain, le dimanche 17 mars 2019.

Sur routes ouvertes à la circulation mais dans des conditions de sécurité optimales, ce parcours de 110 km a permis de découvrir des paysages sublimes, tout en se donnant un beau défi en début de saison 2019.

 

<< Vous l'avez compris cette course était avant tout un gros défis sportif. C'était aussi une belle aventure touristique ! >>

 

UN DEFI SPORTIF, UNE AVENTURE TOURISTIQUE

Le départ a été donné à 9h précise. Je me suis retrouvé dans la 3ème vague, puisque c'est à chaque fois 25 personnes qui partent en même temps. Au premier feu rouge c'est la vague suivante qui nous a rejoins et c'est dans un groupe d'une cinquantaine de coureurs que j'ai atteins le pied de la première difficulté du jour : La côte de Levens. Une côte assez roulante et agréable avec une vue imprenable sur la plaine du Var. S'en est suivi la montée chronométrée de la côte de Châteauneuf ou j'ai fais un temps de 17 min 25. Le vainqueur du jour Antoine Berlin a établit un temps de 12 min 32, tandis que le lendemain sur la course professionnelle, le groupe d'échappée de Julien Bernard, Quentin Pacher, Lilian Calmejane, Thomas de Gendt... a effectué un temps de 10 min 55.

Premier ravitaillement prévu par l'organisation et c'est déjà reparti. Nous en sommes à 50km de course et la descente est extrêmement technique. N'étant pas un bon descendeur je joue la prudence. Tandis que certains manque de peu de percuter des voitures ou de passer par dessus le parapet...

Puis vin le Col de Calaïson et une nouvelle montée chronométré sur la côte de Peille. Après 80km dans les jambes, je suis un peu plus en difficulté sur les pourcentages importants. Je me suis fais dépasser par 3 jeunes aux couleurs d'Astana. Il s'agissait notamment des fils jumeaux de Vinokourouv.

Nouveau ravito et descente pour entamer l'ultime difficulté du jour, le Col d'EZE. Terrifiant passage à plus de 15%. C'est ensuite l'arrivée dans Nice jusqu'à la place Masséna ou nous est délivrée une belle médaille à l'arrivée.

Vous l'avez compris cette course était avant tout un gros défis sportif. C'était aussi une belle aventure touristique ! Les paysages de l'arrière pays Niçois sont magnifiques et que dire de la vue en haut du col d'Eze !!! Le temps et l'organisation ont rendu la journée merveilleuse. A n'en pas douter, je prends rendez-vous pour l'an prochain.

Cette semaine découvrez également le RAID DES ALPILLES vu par notre Community Manager Florian Frison.

Publié dans Cyclosportives 20/03/2019, 14:05

commentaires (0)

Pas de login